Sep 092012
 

Journée de Samedi 8 Septembre.

Cruel dilemme aujourd’hui pour les organisateurs de la plus importante compétition mondiale de l’année : la météo nous annonce des nuages importants, avec des averses éparses sur le parcours prévu initialement. Les concurrents doivent rejoindre en vol Oraison, en bordure de la Durance,
après un petit crochet sur Digne. 70 km en zigzag a cheval entre montagne et plaine.
La fenêtre de vol s’ouvre du décollage Sud du Mont Chalvet, face au lac. Vue du sol, c’est une véritable éclosion de parapentes, de couleurs qui apparaissent puis colorient le ciel déjà bien obscurci de nuages épais. Tous les concurrents sont dans les starting blocks, collés au nuage à attendre l’heure du départ. A l’horizon, vers l’ouest, de gros congestus (nuages pré-orageux) distillent déjà un rideau de pluie, en plein sur le parcours défini. Décision est rapidement prise d’annuler la manche du jour, pour des raisons de sécurité. En effet, 80 % des ailes présentes sur la compétition, véritables formules 1 des air, sont extrêmement sensibles à la pluie et deviennent incontrôlables mouillées. Pour exemple, lors du premier jour d’entrainement, un concurrent a rencontré pendant près d’une minute durant son vol, une petite ondée qui a donc mouillé son aile. La conséquence directe pour lui fut une redescente rapide…en parachute de secours, finissant sans aucun dégât dans un arbre sur le décollage.

De fait, à peine décollée, la majorité des pilotes rejoint l’atterrissage de Saint André pour une journée de repos. Tous ? non ! L’équipe de France, un peu dépitée par ses performances de début, demande l’autorisation de « voler librement », hors compétition. Permission accordée ! Toute l’après midi, les pilotes navigueront de Saint André à Oraison, évitant bien sur les foyers nuageux problématiques et réalisant un vol groupé de 140 km ! Irréalisable en sécurité pour 134 pilotes, réalisable dans un contexte sans enjeu ! Voila qui a remis du baume au cœur à notre équipe nationale, en dépit de l’annulation de la manche du jour. Le classement demeure donc inchangé pour l’heure.

La soirée s’est achevée, comme dans les albums d’Astérix, par un gigantesque banquet orchestré par le comité des fêtes et l’office du tourisme de Saint André les Alpes. Barde inclus !

Dimanche s’annonce également délicat, avec une situation météo des plus complexes.

 Publié par à 13 h 29 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.